21 mai 2022

Portraits

« J’espère qu’il en sortira quelque chose de bien ! »

Claude J., tirée au sort pour participer à la Convention citoyenne pour le climat de la métropole grenobloise
Claude J., tirée au sort pour participer à la Convention citoyenne pour le climat de la métropole grenobloise : LocalFocus
Claude J., tirée au sort pour participer à la Convention citoyenne pour le climat de la métropole grenobloise

Ses nombreux voyages aux États-Unis ne lui ont pas seulement donné un accent parfait. Ils l’ont aussi peu à peu convaincue de la nécessité de « déconsommer ». Professeure d’anglais à la retraite, Claude Jandard a modifié son mode de vie depuis plusieurs années déjà. Moins de consumérisme, une forte préoccupation écologique enseignée dès son enfance, et un intérêt marqué pour les questions climatiques. « Je suis vraiment heureuse de participer à cette Convention citoyenne. Les conférences sont passionnantes, même si elles sont très scientifiques ».

Favoriser la prise de conscience

Elle reconnaît volontiers son étonnement sur l’importance accordée aux inégalités et aux questions sociales. « On a parlé du prix de la viande, que les gens ne peuvent pas payer. Mais, aujourd’hui, pour les végans ou les végétariens, le prix de la viande n’a plus autant d’importance ». Elle trouve que les citoyens de cette Convention sont particulièrement motivés et informés des enjeux climatiques. Les méthodes d’animation en ateliers, avec l’utilisation de Post-it, de photos, etc., favorisent les échanges et l’expression des participants, et donc la prise de conscience. Une pointe d’inquiétude se fait cependant sentir : « Que va faire la Métropole de toutes ces idées ? J’espère qu’il en sortira quelque chose de bien ! »

A visionner ici : l'interview de Claude J.