23 mai 2022

Portraits

« Une étape importante »

Nicolas G., 51 ans, tiré au sort pour participer à la Convention citoyenne pour le climat de la métropole grenobloise
Nicolas G., 51 ans, tiré au sort pour participer à la Convention citoyenne pour le climat de la métropole grenobloise : LocalFocus
Nicolas G., 51 ans, tiré au sort pour participer à la Convention citoyenne pour le climat de la métropole grenobloise

Parler du changement climatique, il sait faire. Son métier d’enseignant dans le primaire lui a déjà donné une certaine expérience pour sensibiliser de jeunes élèves à cet enjeu. Pour lui-même et ses enfants, Nicolas se dit préoccupé par cet avenir qui « risque d’être douloureux ». Après la première session de la Convention, essentiellement consacrée à des apports théoriques, il apprécie cette deuxième rencontre au mois de mai, où le travail en ateliers par petits groupes permet « d’échanger et de croiser les regards. C’est beaucoup plus vivant, on sent qu’on est dans le concret ! »

Tout est lié

L’objectif du week-end était d’imaginer, à partir de l’analyse des quatre scénarios élaborés par l’ADEME(1) pour lutter contre le changement climatique, un avenir bas carbone pour la métropole grenobloise. Impressionné par ce travail prospectif, sur lequel des experts ont planché pendant deux ans, Nicolas estime que, « pour les citoyens de la Convention, c’est une étape importante, car ces scénarios reposent sur une vision globale de la société et montrent que tout est lié ». Les options prises dans chaque scénario ont en effet des incidences sur tous les aspects de notre vie quotidienne : l’habitat, les déplacements, l’économie, la gouvernance, etc. Mais entre le scénario 1, « qui demande un effort très important de la part de la population », et le scénario 4, « qui n’impacte pas trop nos habitudes, mais qui est un pari sur l’avenir », aucun chemin ne se dégage avec évidence. « Il faudra sans doute recombiner entre elles des idées issues des différents scénarios ». Rendez-vous cet automne !

(1) Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie

À visionner ici : l'interview de Nicolas G.