25 juin 2022

Portraits

« Nos futurs métiers seront liés au changement climatique »

Mathilde N., 21 ans, tirée au sort pour participer à la Convention citoyenne pour le climat de la métropole grenobloise
Mathilde N., 21 ans, tirée au sort pour participer à la Convention citoyenne pour le climat de la métropole grenobloise : LocalFocus
Mathilde N., 21 ans, tirée au sort pour participer à la Convention citoyenne pour le climat de la métropole grenobloise

« En tant qu’étudiante ingénieure, je sais que nos futurs métiers seront liés à l’enjeu du changement climatique. Je souhaite d’ailleurs travailler dans ce domaine. » Du haut de ses 21 ans, Mathilde a déjà un point de vue bien arrêté sur les enjeux écologiques et énergétiques. Pourtant, depuis qu’elle participe à la Convention citoyenne pour le climat, elle admet se poser des questions sur son comportement quotidien. « J’étais déjà sensibilisée à ces questions, mais j’avais tendance à opter pour des solutions de facilité. Je me disais que ce n’était pas si grave de laisser la lumière allumée dans une pièce vide… Aujourd’hui, c’est différent, je réalise l’impact que je peux avoir tous les jours sur les émissions de gaz à effet de serre. »

Une vision élargie des enjeux

Après trois sessions particulièrement intenses, elle constate aussi l’évolution dans les débats entre les participants de la Convention. Le troisième week-end a ainsi été marqué par l’apparition de désaccords entre les citoyens sur les leviers à mobiliser pour atteindre la neutralité carbone. Elle reconnaît cependant le chemin parcouru et se sent armée pour aborder les deux prochaines sessions, cet automne, qui seront consacrées à la mise au point d’un programme d’actions. « Nous avons tous un vécu différent. Cela nous donne une perception des enjeux climatiques qui va de notre vie quotidienne jusqu’à l’échelle de la métropole et au-delà. Je pense que cette vision élargie va nous permettre de bien cibler les problèmes et de trouver les meilleures solutions ».

A visionner ici : l'interview de Mathilde N.