Pas de transition énergétique sans appropriation des enjeux !

8 juillet 2022

Citoyens au travail - session 3

Yves Marignac, porte-parole de l’association négaWatt

Yves Marignac «La transition énergétique passera par plus d’horizontalité, de transversalité et d’appropriation des enjeux par l’ensemble des acteurs.»
Yves Marignac «La transition énergétique passera par plus d’horizontalité, de transversalité et d’appropriation des enjeux par l’ensemble des acteurs.» : LocalFocus
Yves Marignac «La transition énergétique passera par plus d’horizontalité, de transversalité et d’appropriation des enjeux par l’ensemble des acteurs.»

Pouvez-vous nous présenter l’association négaWatt ?

C’est une association d’experts qui existe depuis 2001. Nous travaillons pour rendre notre système énergétique plus soutenable, atteindre la neutralité carbone et en tirer des bénéfices économiques, environnementaux et sociaux dans tous les domaines. Depuis le début, notre marque de fabrique est la production de scénarios pour éclairer le débat public et donner une vision suffisamment désirable pour mobiliser l’ensemble de la société. Cet exercice prospectif propose une trajectoire réaliste à partir d’une description fine et concrète de la situation actuelle. Le cinquième scénario négaWatt a été publié en octobre 2021.

En quoi ces scénarios se distinguent-ils des autres réflexions prospectives ?

Par rapport aux scénarios de l’ADEME, qui examinent différentes stratégies en s’interrogeant sur leurs impacts, notre particularité est de chercher à optimiser l’action pour atteindre la neutralité carbone. Notre scénario cherche aussi à atteindre d’autres cibles, en lien avec les dix-sept objectifs de développement durable des Nations Unies, comme la réduction de notre empreinte écologique, la justice sociale et le développement économique, au sens réel du terme, et non pas celui que mesure le Produit Intérieur Brut (PIB) aujourd’hui. Il repose sur trois leviers d’action qui sont au cœur de notre démarche : la sobriété, c’est-à-dire l’intelligence d’usage des ressources énergétiques, l’efficacité et les énergies renouvelables.

Vous avez participé au speed meeting de la 3e session de la Convention citoyenne de la métropole grenobloise, quelle est votre réaction ?

Yves Marignac «Peu de questions portent sur la faisabilité technique et économique des actions, ce qui est assez nouveau.»
Yves Marignac «Peu de questions portent sur la faisabilité technique et économique des actions, ce qui est assez nouveau.» : LocalFocus
Yves Marignac «Peu de questions portent sur la faisabilité technique et économique des actions, ce qui est assez nouveau.»

J’ai énormément apprécié ces échanges. Peu de questions portent sur la faisabilité technique et économique des actions, ce qui est assez nouveau. Il y a par contre un vrai intérêt pour la dimension « sobriété », avec des interrogations de nature politique : comment convaincre l’ensemble de nos concitoyens, y compris les politiques, de l’utilité et de la pertinence de notre scénario ? Je pense que cela montre à quel point les propositions de négaWatt percolent lorsqu’on les place dans cette dimension territoriale, dans un processus délibératif citoyen telle que la Convention citoyenne. Nous sommes persuadés que la transition énergétique passera inévitablement par plus d’horizontalité, de transversalité et d’appropriation des enjeux et des leviers d’action par l’ensemble des acteurs des territoires.

A visionner ici : l'interview d'Yves Marignac